Cliquez sur les mots en noir, ils vous renvoient à d'autres pages.
accueil
historique
éléments d'une horloge
des horloges particulières
des horloges originales
des horloges non encore expérimentées
vous avez la parole
quelques liens
Quelques élucubrations en matière d'horloges

Cet espace est ouvert à toutes propositions qui germeraient dans votre tête.
Faites-moi parvenir vos suggestions sur la page " vous avez la parole " , je les incluerai ici.
Pour ouvrir le bal, j'y mets quelques unes de mes trouvailles. (*)
Une base de temps formée par une bille sur une rampe parabollique :
La bille oscille sur la rampe. Au passage sur les détecteurs, l'électro-aimant est activé et attire la bille, lui donnant l'impulsion compensant les pertes d'énergie. (Un système simple désactive le contact à la remontée de la bille.)
Le mécanisme électronique récupère les impulsions d'un des détecteurs pour effectuer le comptage. Le règlage du temps se fait en modifiant l'écartement des détecteurs.

Base de temps de type continu à vis d''Archimède :

La vis remonte des billes afin de les faire tomber sur un système à échappement.
La vis tourne dans un tube transparent pour qu'on ne perde pas les billes de vue.
Base de temps alternative à bille :
Ce système alternatif a une particularité : ses deux positions sont confondues en une seule (*).
Une bille d’acier est projetée par un propulseur électrique sur une rampe oblique lorsqu’elle actionne un contact en bas de cette rampe. Elle retombe par son propre poids sur le propulseur. Un compteur électronique utilise l’impulsion du contact pour faire fonctionner l’afficheur. Le réglage du temps se fait par variation de l’inclinaison de la rampe.
* Un système alternatif à deux positions distinctes est possible avec ce principe en le dédoublant, faisant ainsi deux rampes en toit de maison, la bille devant passer d’un côté à l’autre sous l’impulsion des propulseurs.
* les "inventions" de ces pages sont inédites et sont la propriété de Jacky Lebrun. Vous ne pouvez pas les utiliser sans citer leur auteur.            SUITE